Applications
Accueil
Inscription
Connexion
FULL KITE   |   ESSAIS - TESTS   |   VOYAGES   |   FOIL   |   VENTE DE GARAGE   |   LIENS UTILES
Imprimer   |   Inscription   |   Connexion
 

ESSAIS - TESTS   >>   GIN Shaman 3 en version 6m et la Ice bar V3

GIN Shaman 3 en version 6m et la Ice bar V3

Messagepar Kuujjuaqstyle » Ven 22 Nov 2019 03:07

Je viens de commander la toute nouvelle aile de snowkite monopeau Gin Shaman 3 en version 6m qui vient de sortir la semaine dernière avec la Iced bar V3
Je prévois vous offrir une revue dès que je l'aurai reçue et volée dans quelques bonnes conditions de vent.

En attendant la neige vous pouvez consulter la page suivante où les version v2 et la v3 sont testées;
https://www.backside-shop.com/test-gin-shaman-v2-2019/

Bons vols !

Image
Conceptaire Pulsion 18
Ozone Blizzard/Sub zero 11m
Flysurfer Peak IV 8m
Gin Shaman 6m
Ozone Frenzy 5m
Ozone Access 4m
HQ 3m
Avatar
Kuujjuaqstyle
 
Messages: 37
Inscrit le: Sam 17 Fév 2018 08:11

Re: GIN Shaman 3 en version 6m et la Ice bar V3

Messagepar Kuujjuaqstyle » Mar 10 Déc 2019 20:39

Kuujjuaq, le 10 Décembre

Premier test

Bon ça y est ! Hier le 9 Décembre en fin d’après-midi, j’ai reçu ma Gin Shaman commandée le 21 Novembre directement du manufacturier en Suisse. Kuujjuaq c’est loin !

La Shaman est une aile monopeau, dessinée expressément pour le vol en montagne. La particularité des ailes monopeau c’est qu’elle n’ont pas de caissons. C’est effectivement le cas de la gin Shaman en version 3 et taille 6m à l’exception de 3 petits caissons ouverts au bout de chacune des ailes. L’objectif visé est de réduire la tendance que les monopeaux ont de flapper dans la plage haute de vent et dans les rotations agressives.

L’aile arrive dans un sac de nylon fermé par un simple cordon. Il me faudra donc me procurer un sac à dos pour la transporter.

L’aile prend peu de place et est très légère conformément aux autres ailes monopeau.

La barre est spécifique pour un usage sur neige. Elle n’as pas de flotteur question de réduire le poids et l’encombrement. Le dispositif de sécurité est très bien fait et ingénieux et l’ensemble avec le chicken loop est très court ce qui est un plus pour moi pour avoir accès à toute la course du depower sans me défaire les articulations des bras.
Le système de trim et de clam cleat est tout ce qu’il y a de plus standard et devrait fonctionner en conséquence.

Les 5 lignes arrivent montées sur la barre et l’installation sur le kite est standard pour les avants et les arrières. Quant à la 5ième ligne, c’est aussi simple parce que c’est l’exact même système. Cette 5ième ligne est un « re-ride »ou « stop and go » système qui permet de tuer toute la puissance du kite ce qui peut être fait soit en tirant sur la 5ième ligne avec un seul doigt ou en déclenchant le système de sécurité. Ces 2 manœuvres ont pour effet de plier le kite en accordéon au niveau des « B » ou des « C » selon les compagnies. Le système permet aussi au pilote de repartir simplement en relâchant la 5ième ligne ou réactivant son système de sécurité.

Aujourd’hui les vents au Lac Stuart soufflaient entre 8 et 12 nœuds sous un ciel nuageux, une température de – 18 C et quelques averses de neige. C’est une belle force pour faire une prise en main mollo mais un peu faiblard pour penser faire une session de kite satisfaisante mais bon, mes autres kites sont dans la voiture juste à côté …

Considérant la faible force du vent, je décide de décoller en plein centre de la fenêtre avec le trim tiré au max cependant. Je tire un peu sur les avants et laisse monter le kite au zénith. Rendu là, le kite est légèrement instable et a tendance à tranquillement se déplacer d’un côté ou de l’autre. Pour qu’il reste au zénith, je dois constamment faire de petits ajustement avec la barre. Si je laisse le kite à lui-même, il ira se poser en bordure de fenêtre et y restera sans besoin d’intervention de ma part, bien qu’il y fasse une petite danse sur place.

De cette position en bordure de fenêtre, le retour en vol est souple et fluide. Je fais quelques traverses d’un côté à l’autre de la fenêtre et me paie quelques huit. Ça tire vraiment plus que ce à quoi je m’attendais. Et la vitesse de rotation est conforme à une aile de cette taille, c’est à dire passablement rapide. En virage, l’aile à tendance à spinner, perdre sa portance et décrocher si je suis trop brusque sur la barre.

Bon ça tire assez pour que je me risque avec mes skis qui, quel hasard, m’attendaient juste à côté … au cas où ! Clic, clic et on part au près pour sortir de la petite baie. Ça ne remonte pas très vite ni avec un angle à faire peur, mais considérant de le vent faible, c’est ok. Une fois dans la portion large du lac je me fais quelques bons tacks en vents de côté. Je suis impressionné d’être en mesure d’avancer aussi vite avec un voile aussi petite dans ce maigre vent. Une petite pointe de vent, je tente un saut … de crapaud ! Ce ne sera probablement pas une aile pour battre des records de hauteur, ni de hang time ! À confirmer par temps plus fort.

Je décide d’arrêter pour prendre une mesure du vent et tester le système de sécurité. La sécurité s’actionne facilement, et la 5ième ligne prend le relais. Le kite tombe au sol et ne cherche pas à s’emmêler. L’anémomètre indique 12 à 15 nœuds. Pas très fort et pourtant ça avance d’une façon fort plaisante ! Je réamorce le chicken loop. Comme je m’y attendais, l’opération est simple mais requière d’y aller mains nues en raison de la dextérité qu’exige la manœuvre. Pas chouette à -18 C mais à -26 C comme il arrive souvent que je ride en Janvier et Février, j’oublie ça carrément, sauf urgence réelle !

À cette force de vent, je remonte au près avec un angle satisfaisant et file sur 3 km puis reviens aux allures grand largue et quelques passes en vent de dos. Le kite drift très bien à condition d’être doux sur les manœuvres de rotation, sinon il se met à spinner et il perd toute sa portance. La traction se rebâtit rapidement et de manière prévisible si je relâche la barre.

Tout au long de cette sortie de 2 heures, j’ai roulé avec le trim ajusté pour avoir le maximum de puissance dans la voile et j’ai roulé pour l’essentiel du temps avec la barre bordée autour du maximum, ce qui me laisse entrevoir que la voile pourra prendre beaucoup plus de vent. La plage recommandée par Gin est de 3 à 22 nœuds. Je suis certain qu’il fera au moins ça. Faut dire que je fais sans doute dans les 110 kg tout habillé avec mon kit de skis et bottes.

Après plusieurs virage, mes lignes avant et ma 5ième ligne se sont enroulées de 4 ou 5 tours. Le petit moyeu sur le système de sécurité qui permet de désenrouler les lignes fonctionne mieux que tous ceux que je connais jusqu’ici (Ozone, Flysurfer, Peter Lynn, Kite attitude). La rotation est si tendre que je pourrais le croire monté sur un roulement à billes.

Je réalise également que la course du depower sur ma barre me semble plus courte. Après coup je me dis que c’est probablement l’effet du système de sécurité et chicken loop qui est très court. Je vais tenter d’objectiver le tout avec mes autres barres.

Quant au flappage, je n’ai rien ressentie de tel avec ma Gin. Tout au plus j’ai vu une légère oscillation en bout de plume dans les virage que je n’ai pas ressenti dans la barre. On verra le comportement par vent pus fort. Côté tension sur la barre, je la considère moyenne et en cela elle est semblable à ma Flysurfer Peak 4 en taille 8 m.

Bon la noirceur s’installe solidement en même temps que temps que je commence à avoir mal aux cuisses. Il est temps d’entrer écrire ces quelques lignes. Demain, Windy prévois des vents de 22 nœuds avec des pointes à 33.

Pour l’instant, je suis vraiment ravi de mon nouveau jouet en terme de performance et de sécurité !

A+
Conceptaire Pulsion 18
Ozone Blizzard/Sub zero 11m
Flysurfer Peak IV 8m
Gin Shaman 6m
Ozone Frenzy 5m
Ozone Access 4m
HQ 3m
Avatar
Kuujjuaqstyle
 
Messages: 37
Inscrit le: Sam 17 Fév 2018 08:11

Re: GIN Shaman 3 en version 6m et la Ice bar V3

Messagepar xulpix » Mer 11 Déc 2019 05:25

Petit conseil:
Allonge tes arrières d’un noeud si tu peux... ton kite perdra moins de puissance en rotation... on dirait que tu es un peu court.
My 2 cents

Merci pour ce review! Les monopeaux en hiver sont idéales! Facilité de prise en main, sécurité, bon range de par le poids... un excellent choix pour débuter et ordinairement moins cher qu’un kite à caisson et boudin. Un kite parfait pour initier les kids et pour pas pâlir à chaque fois que le kite frappe le sol...
Bonne ride et on veut voir des photos :thumbup:
Avatar de l’utilisateur
xulpix
 
Messages: 1395
Inscrit le: Jeu 09 Juin 2011 18:45

Re: GIN Shaman 3 en version 6m et la Ice bar V3

Messagepar Kuujjuaqstyle » Mer 11 Déc 2019 07:37

[quote="xulpix"]Petit conseil:
Allonge tes arrières d’un noeud si tu peux... ton kite perdra moins de puissance en rotation... on dirait que tu es un peu court.
My 2 cents

Merci pour l'idée Xulpix ! Je tenterai l'opération et reviendrai avec la différence de comportement.

Pour les photo, la seule que je peux mettre pour l'instant c'est celle de ma première engelure de l'année durement gagnée hier ! Une belle balafre de chaque côté de la face ! LOL !

Image
Conceptaire Pulsion 18
Ozone Blizzard/Sub zero 11m
Flysurfer Peak IV 8m
Gin Shaman 6m
Ozone Frenzy 5m
Ozone Access 4m
HQ 3m
Avatar
Kuujjuaqstyle
 
Messages: 37
Inscrit le: Sam 17 Fév 2018 08:11

Re: GIN Shaman 3 en version 6m et la Ice bar V3

Messagepar Kuujjuaqstyle » Ven 13 Déc 2019 08:29

12 Décembre 2019, 11 :30

Beau soleil au Lac Stuart et surtout un bon vent. Dans l’aire de décollage mon anémomètre indique un vent de base autour de 15 nœuds et des pointes allant jusqu’à 18.

Pif paf, la préparation du kite est rapide, je vérifie ma sécurité, tout fonctionne bien et en plus je réussis à le réamorcer sans devoir enlever mes gants minces.

Ça décolle, j’explore le lac pour trouver les endroits les plus venteux, ce qui n’a pas tardé. Une pof de vent et le kite accélère, je tente un saut et Wo! Je suis drôlement surpris de l’altitude que j’ai atteints. Je tente l’expérience à quelques reprises pour valider que ce n’est pas juste un hasard et non, le kite saute facilement à cette force de vent. J’arrête et prends une mesure. L’anémomètre m’indique entre 18 et 22 noeuds. Ce qui est la plage haute recommandée par GIN.

La grande différence que je vois ici avec ma Flysurfer Peak 4 c’est que la Gin accélère et gagne en vitesse ce qui permet de sauter alors que la Peak a davantage tendance à flapper lorsque je tente de l’accélérer. Dans un vent très fort, ça donne une sécurité plus grande pour la Peak avec laquelle on risque moins d’être surpris par un décollage non désiré suite à une fausse manœuvre ou une grosse pointe de vent.

À ce régime éolien, le kite ne flappe pas de manière audible. Je ne sens pas de vibration dans la barre non plus. Seules sont perceptibles visuellement des oscillations au bord de fuite lorsque j’accélère la voile dans un virage ou lorsque je laisse le kite voler en position barre choquée.

La pression en barre à est quant à elle plus forte dans ce régime de vents et en fin de sortie je commençais à ressentir un brin de fatigue dans les bras, d’autant que le vent a continué de forcir. Il est à remarquer que le système de depower de la Shaman n’a pas 2 poulies par côté comme la plupart des ailes à caissons récentes qu’il m’a été donné de voir. En fait il n’y a pas de poulie du tout ! Par souci de légèreté, Gin utilise qu’un seul petit anneau faisant office de poulie simple. Ce design explique probablement l’impression que cette aille présente :

• une pression en barre plus élevé qu’un système à double poulies
• une course de depower plus courte parce que non décommandée par 2 poulies
• et un kite qui perd la puissance et décroche lors de manoeuvres brusques en virage avec la barre bordée au maximum
• un kite qui baisse vraiment beaucoup de puissance lorsque je choque la barre.

Jusqu’à présente j’avais été en mesure de garder mon trim ajusté pour avoir le maximum de puissance. Mais un peu plus loin le vent a continué de se lever. J’ai mesuré des pointes à 27 nœuds. À ce régime j’ai dû ajuster le trim pour être en mesure de garder le contrôle sur la voile. J’ai ramassée plusieurs pointes semblables au courant de ma sortie, et pour les passer mon trim était au max et la barre en position depower. Dans cette configuration de vent et d’ajustement en barre, la Shaman flappe fort visuellement et auditivement sans que ça se répercute trop sur la barre. Le kite bien que très nerveux demeure sous contrôle. Ma première impression en plage haute me laisse croire que je ne serais pas confortable pour l’instant à naviguer par vent plus fort que ça avec cette 6m de peur d’être simplement survoilé et pas en sécurité.

Je m’attendais à des remontées au près bien meilleures avec un vent plus fort que lors de ma première sortie. Mon impression pour cette deuxième sortie demeure le même. Ce n’est pas un kite de course avec la prétention de gagner en remontant au près. Ça fonctionne et remonte mais sensiblement moins que mais ailes à caisson habituelles autant en ce qui a trait à l’angle de remonté que la vitesse atteinte qui sont moindre.

Je n’ai pas pris de photo car il faisait moins 20 C et mes engelures de chaque côté de la face ont continuée de grossir en dépit de mon masque de néoprène et du Balaklava mince que je portais.

Bon vol !
Conceptaire Pulsion 18
Ozone Blizzard/Sub zero 11m
Flysurfer Peak IV 8m
Gin Shaman 6m
Ozone Frenzy 5m
Ozone Access 4m
HQ 3m
Avatar
Kuujjuaqstyle
 
Messages: 37
Inscrit le: Sam 17 Fév 2018 08:11

Re: GIN Shaman 3 en version 6m et la Ice bar V3

Messagepar Kuujjuaqstyle » Lun 06 Avr 2020 09:07

Mise à jour concernant les sauts après une saison à rouler la GIN 3, en version 6m

Lors de mes premières sorties avec cette aile, il m'avait semblé que ce ne serait pas une très bonne aile pour faire des sauts.

Avec l'expérience accumulée tout au long de l'hiver, je constate que ce n'est pas le cas du tout et qu'au contraire, c'est une aile qui permet de faire d'assez bons sauts avec un temps de vol fort intéressant considérant la taille.

La différence avec mes autres ailes c'est principalement le timing. Pour réussir des bons sauts, il me faut partir l'aile de plus haut qu’avec mes autres ailes avant de faire remonter le kite à « midi ». Ainsi, au lieu de partir mes sauts en partant d’un kite à 10 :00, je vais déclencher la manœuvre à partir de 11 :00 avec la Gin. Autre différence, je garde ma barre bordée au max durant le passage de 11:00 à midi. Cette façon de faire me semble nécessaire pour obtenir une accélération suffisante avec la GIN. En effet, si je choque ma barre, la voile devient molle et l’accélération est restreinte par des ondulations dans la voile et n’engendre pas suffisamment de puissance pour effectuer un saut digne de ce nom.

J'ai également expérimenté la même technique avec ma Peak IV en version 8m avec des bons résultats mais moins impressionnants qu'avec la GIN.

Pour les Kuujjuamiut, nous avons un printemps très favorable au Kite avec des vents favorables pratiquement tous les jours depuis la mi Mars. Il est également probable que la saison se poursuive loin dans le mois de Mai car nous n'avons pas encore une seule journée avec une température au-dessus de 0 C jusqu’à ce jour !

Bon vol !
Conceptaire Pulsion 18
Ozone Blizzard/Sub zero 11m
Flysurfer Peak IV 8m
Gin Shaman 6m
Ozone Frenzy 5m
Ozone Access 4m
HQ 3m
Avatar
Kuujjuaqstyle
 
Messages: 37
Inscrit le: Sam 17 Fév 2018 08:11


Retour vers ESSAIS - TESTS

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 21 invité(s)

cron